Bodet - Eglise Saint-Vit à Hambach : le clocher remis à l’heure

Bodet - Eglise Saint-Vit à Hambach : le clocher remis à l’heure

Les techniciens de l’entreprise Bodet ont effectué les travaux de maintenance autour du mécanisme d’horlogerie et d’entraînement des trois cloches Photo Le Républicain Lorrain

Mandatée par le conseil de gestion paroissial de Roth, présidé par Gérard Meyer, l’entreprise Bodet, agence de Vendenheim, campaniste depuis 1868, vient d’intervenir dans le beffroi de l’église Saint-Vit.

Beaucoup l’auront remarqué, les aiguilles des deux cadrans présents sur les façades sud et est affichaient des horaires décalés. Un vieillissement de pièces perpétuellement en mouvement se faisait sentir.

Pour régler le problème, deux techniciens ont changé le boîtier de renvoi dit "planétaire", de type mécanique datant de 1949, par un boîtier neuf électrique. Placé en haut et à l’intérieur du beffroi, c’est lui qui fait tourner les axes des aiguilles via de longs bras qui traversent les murs. Le beffroi en acier supporte trois cloches de 300 kg, 400 kg et 500 kg mues par autant de moteurs électriques. Les chaînes de transmission qui les entraînent, passablement usées, ont également été changées. Le coût des travaux se monte à 3 324 € TTC.

Maria, 530 kg de bronze

Les cloches installées à différentes époques dans la tour de l’église Saint-Vit ont une longue histoire. La première date de 1720. En 1747, le duc de Lorraine Stanislas Leszcynski, finance une seconde cloche de 419 livres, en remplacement de la première, qui s’appellera Saint-Vit.

Une autre cloche est installée en 1778, mais les deux disparaîtront à la Révolution. En 1887, deux nouvelles cloches, Vit et Max, sont acquises grâce à la générosité des fidèles de Roth et de bienfaiteurs de Sarreguemines. En 1905, le conseil municipal achète une troisième cloche de 423 kg, nommée Joseph. En 1917, Vit et Joseph sont réquisitionnés par les autorités allemandes.

En 1943, la cloche installée en 1923 (achetée à Ellviller) est réquisitionnée. En 1949, pour rejoindre "Max" seule en place, deux nouvelles cloches sont achetées, une nouvelle "Joseph" (par la générosité des Rothois) et "Maria" (sur dommages de guerre). Elles ont été bénies par l’archiprêtre Encklé, de Sarreguemines, en présence de l’abbé Rohr, curé de la paroisse. "Max", "Joseph"," Maria" (530 kg, la plus grosse) constituent le trio actuel dans la tour de l’église Saint-Vit. Leurs nom, origine, poids sont gravés dans le bronze.

Source: Le Républicain Lorrain

Janvier 2017